L’école des enfant de migrrants

C’est bientôt la rentrée des école, à pékin,  les écoles pour les enfants des miggrants ouvrent souvent plus tôt que ceux des enfants des villes, parce que les parents sont occupés, les écoles ouvrent plus tôt pour aider les paents qui se débarrassent de leur enfant et aller au travail.

 

Certains sont ouvertes et certains ne le sont plus, chaque année, toujours la même periode, les surprises attendent les familles des migrrants qui n’ont pas de chance . voici une école primaire de dongba, les fonctionnairs du bureau de l’étucation sont en train de fermer la porte de l’école pour empêcher les parents qui viennent faire l’inscription du nouveau semestre , ils les informent : l’école est fermée, parce que c’est une école qui n’a pas de l’autorisation du gouvernement. Les parents , déçus ou perplex, certains se détournent et les autres attendent encore en espèrant que la porte ouvres de nouveau.

 

Dans le district chaoyang, 7 écoles sont déjà fermées, selon les fonctionnaires, et il en a encore deux seront fermées après. Dans le district daxing, 17 écoles ont reçu l’ordre de fermeture. Dans le district haidian, la façon est plus subtile, le gouvernement interdit aux proprietaires de louer la maison à l’école.

 

La raison du gouvernement pour cette fermeture est irrépprochable : ce genre de école est rudimentaire, ils ‘nont pas de enseigenants qualifiés, l’état de sécurité et sanitaire sont très mauvais. Si les enfants de migrrants ne peuvent pas aller à ces écoles, où vont-ils ? Selon la solution donnée par l gouvernement, soit à l’école publique, soit à lécole privé autorisé par le bureau de l’étucation , mais pour la premiere, ils ont tous les barrière pour rejeter les migrrants et pour la deuxième, elles sont souvent trop cher ou trop loins.

 

Pékin, une capitale fourmillé, le gouvernement dit clairement que la ville est surchargée et il faut contrôler la population , surtout empêcher les gens des provinces qui y viennent rester. Pékin prefère les gens dont le profile conforme à cette ville prospère , et pour ce qui ne lui conforme pas, on a tous les moyens subtiles de les exclure, par exemple, la difficilité de louer un appartement, éliminer le travail inferieur, pas de école pour leur enfant, ou une carte séjour obligée .

 

La vie à pékin est de plus en plus difficile, surtout pour les gens que la ville n’a plus besoins d’eux.

 

Les sujets de corrélation :

—Les enfants démeurés à la campagne

toujours les enfants de migrants, la pluspart d’entre eux restent au foyer avec les grand-parents, la difficulité des études et les poblèmes psyco sont aussi un focus de l’étucateur, sociologues et média

 

—une comparaison horizontale

Quand les enfants de migrrants sont frustrés par la porte fermée de l’école, les enfants de la ville se battent dans les classes complémentaires, le cours de maths, le centre de l’anglais, l’enseigeant de l’instrument musical, l’école de sport, les parents veulent que leur enfant seront quelqu’un aux talents variées pour une conccurence rude. Les sociologues disent que l’accès vers une classe élévée est de plus en plus serré dans la société chinoise actuelle, comparer les enfants de la ville et les enfants de migrrants, l’inégalité de l’étucation influencera sûrment leur futur.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s